Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Marie appelée la Magdaléenne (Marie, Marie-Madeleine)

Marie appelée la Magdaléenne (Marie, Marie-Madeleine)

Site historique consacré à Marie, surnommée "la Magdaléenne" (alias Marie de Magdala, alias Marie-Madeleine)

Marie de Magdala est la Mère de Jésus : la Preuve absolue

 

 

Marie de Magdala est la Mère de Jésus : la Preuve absolue
Marie de Magdala est la Mère de Jésus : la Preuve absolue

English version

Click below

Jean 19, 25-27 n’est pas seulement constitué d’un, mais de trois chiasmes consécutifs (Thierry Murcia, 2015, 2017) qui sont eux-mêmes au centre d’un macro-chiasme mis en lumière par l’éminent savant Raymond E. Brown :

 

“Crucifixion et enterrement (19, 16b-42) : Raymond Brown (1970, p. 911 ; 1994, 2, p. 908) a identifié un parallélisme inversé (chiasme) en Jean 19, 16b-42, ayant les versets 25-27 en son centre. Cette structure – mise en évidence par Brown – de l’ensemble du récit en cinq épisodes avec une introduction et une conclusion est pertinente et est suivie ou reconnue par de nombreux commentateurs (Moloney, 1998, p. 502 ; Stibbe, 1993, p. 193-194).” – John Perumbalath, Confident and Imaginative: Scripture & Hermeneutic in the Johannine Passion Narrative and today, Potchefstroom, 2007, p. 34-35.

Structure en chiasme en Jean 19, 16b-42 (Raymond E. Brown)

Nous avons donc ici une macro-structure (“macro-chiasme”) de type ABCDCBA (Jean 19, 16b-42) dont le centre (D) est lui-même constitué – au niveau de la micro-structure – d’une série de trois chiasmes (ou “micro-chiasmes”) de type ABBA (Jean 19, 25-27).

 

Et le premier chiasme (Jean 19, 25) nous révèle qui est qui : “Sa mère (A) et la sœur de sa mère (B) [autrement dit / j’ai nommé] : Marie [femme] de Clopas (B) et Marie de Magdala (A)”.

Chiasme (X) : figure en forme de croix (de type ABBA) en Jean 19, 25

 

Nous pouvons constater, qui plus est, que Marie de Magdala est toujours présente et qu’elle est toujours mentionnée en premier… excepté en Jean 19, 25 : notre chiasme !

Polyvios Konis (2008)

Nous avons clairement affaire ici à une structure d’une grande complexité. Il ne peut en aucun cas s’agir d’une simple coïncidence.

 

Thierry Murcia, PhD, Aix-Marseille Université (UMR 7297)

Bibliographie

 

Raymond E. Brown, The Death of the Messiah. From Gethsemane to the Grave: A Commentary on the Passion Narratives in the Four Gospels, New York, Doubleday, 2 vols, 1994.

Thierry Murcia, “Marie de Magdala : la Mère de Jésus ?”, Connaissance Hellénique 141, juillet 2015 (28/06/2015), article premier : http://ch.hypotheses.org/1278 / (English translation on Academia: “Is Mary of Magdala the mother of Jesus?”)

Thierry Murcia, Marie appelée la Magdaléenne – ier-viiie siècle – Entre Traditions et Histoire, Aix-en-Provence, Presses Universitaires de Provence, 2017 (420 p).

Thierry Murcia, Marie-Madeleine : l’insoupçonnable vérité ou Pourquoi Marie-Madeleine ne peut pas avoir été la femme de Jésus (propos recueillis par Nicolas Koberich), La Vie des Classiques (Belles Lettres), 2017 (available on Academia).

Thierry Murcia, “Marie de Magdala et la Mère de Jésus”, Revue des études tardo-antiques VIII, supplément 6, 2018-2019, p. 47-69 (available on Academia).

Liens

 

Academia

https://univ-amu.academia.edu/ThierryMURCIA

 

Facebook (Groupe d’étude – Discussions)

Marie Madeleine – Marie de Magdala : La vérité est ailleurs. Recherches historiques – “Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance – c’est l’illusion de la connaissance”

https://www.facebook.com/groups/269366103958368/#_=_

 

Overblog

Marie appelée la Magdaléenne (Marie, Marie-Madeleine) : Site historique consacré à Marie, surnommée “la Magdaléenne” (alias Marie de Magdala, alias Marie-Madeleine)

http://marie-la-magdaleenne.over-blog.com/

Article consultable et téléchargeable gratuitement sur Academia

Lien ci-dessous

Voir également :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article